Intégration de la Turquie à l’Europe

Au moment où la Turquie refuse de s’engager contre l’État Islamique mais réprime durement les manifestations pro-kurdes et bombarde les positions du PKK, nous apprenons que la Commission européenne continue, sans pressions particulières, ses négociations avec le gouvernement islamiste au pouvoir à Ankara.

En effet, lors d’une récente réunion à Bruxelles, la Commission a approuvé une communication dressant un bilan du processus d’élargissement de l’U.E et fait le point sur les progrès réalisés au cours des douze derniers mois par la Turquie.

Dans le même temps le Ministre Turc en charge des affaires européennes ainsi que l’ambassadeur Bozkir ont déclaré que le rapport d’étapes d’adhésion à l’U.E serait utilisé comme un élément constructif pour faire avancer le processus d’une intégration à l’U.E.

Alors que beaucoup de peuples d’Europe sont majoritairement hostiles à une éventuelle intégration de la Turquie à l’Europe et au regard des engagements pris par les institutions européennes, Louis Aliot, député Français au Parlement européen, a réitéré l’opposition de son groupe à ce processus d’intégration et demandé à la commission des précisions sur ce rapport d’étape.

Communiqué de Presse de Louis Aliot, Vice-président du Front National, Député français au Parlement européen