La Commission européenne confirme la création d’une zone de libre-échange avec l’Équateur

Suite à la question écrite à la Commission européenne sur la fin des droits de douane entre l’UE et l’Équateur, il est confirmé qu’une nouvelle zone de libre échange est en cours de création avec un pays ou le salaire moyen s’élève à 430 dollars. Un accord qui, une fois de plus, se fait au détriment des états de l’U.E.

Réponse donnée par Mme Malmström au nom de la Commission (03.12.2014) :

Selon les dernières données d’Eurostat, les échanges avec l’Équateur ont maintenu leur tendance positive au cours des dernières années.

Les exportations de l’U.E. vers l’Équateur ont augmenté de 55,7 % en 2012 par rapport à 2011 et encore de 0,7 % en 2013 par rapport à 2012, tandis que les importations de l’UE en provenance de l’Équateur ont augmenté de 4,4 % en 2012 par rapport à 2011 et encore de 3,9 % en 2013 par rapport à 2012.

L’Union européenne enregistre un déficit commercial avec l’Équateur qui est passé de 906 millions d’euros en 2011 à 197 millions d’euros en 2012, remontant légèrement à 279 millions d’euros en 2013.

Le règlement proposé par la Commission prévoit la poursuite du régime douanier qui sera en place le jour du paraphe de l’accord commercial.

Le règlement ne suggère donc pas de supprimer tous les droits de douane, mais propose simplement de maintenir les droits existants comme arrangement temporaire, provisoire et réciproque dans la perspective de la création de la zone de libre-échange entre l’U.E. et l’Équateur.

Ce n’est qu’une fois que l’accord commercial sera appliqué que les droits de douane seront éliminés ou réduits de part et d’autre conformément aux calendriers de libéralisation convenus, stimulant encore davantage nos relations commerciales.