Conséquences des flux migratoires : l’ACP-UE adopte un amendement de Louis Aliot

Lors de la dernière Assemblée Plénière Afrique Caraïbes Pacifique – Union européenne (ACP-UE) qui se tenait à Strasbourg du 1er au 3 décembre 2014, un amendement de Louis Aliot concernant la « Résolution sur le défi de la réconciliation nationale dans les pays sortant d’un conflit ou d’une crise » a été adopté par la majorité de ses membres.

Ce considérant de principe déposé dans le cadre du droit d’amendement des députés sur l’ensemble des textes à caractère législatif ou résolutoire dispose que « Certains conflits peuvent générer d’importants déplacements de populations et contribuer ainsi au dérèglement économique et démographique de régions entières ».

Unique assemblée internationale dans laquelle les représentants des différents pays siègent ensemble régulièrement – avec pour objectif la promotion de l’interdépendance Nord-Sud – l’adoption de cet amendement signe la reconnaissance implicite du dérèglement économique et démographique que provoquent certains conflits dans les pays du sud, au détriment des pays du Nord en proie à de réelles difficultés à canaliser les populations migrantes.

Consultez l’ensemble des résolutions votées par les membres de l’ACP-UE lors de l’Assemblée plénière : Résolutions Votées ACP-UE