Cyclone dans l’archipel du Vanuatu : Louis Aliot demande une intervention rapide de la commission européenne

Ces derniers jours l’archipel du Vanuatu a été dévasté par le passage du cyclone Pam. De très fortes pluies et des vents soufflant jusqu’à 320 km/h ont été enregistrés lors d’un des pires cyclones que le Pacifique n’ait jamais connu.

L’ONU confirme la mort de 44 personnes au jour d’aujourd’hui. Selon des ONG qui se sont rendues sur place, 90% du territoire des 83 îles que compte l’archipel a été dévasté par le cyclone meurtrier (75% de la capitale Port Vila). Le gouvernement a décrété dimanche l’état d’urgence et a lancé un appel à l’aide internationale. Certains états ont déjà commencé à envoyer du matériel de secours et à dépêcher pour faire face aux conséquences immédiates.

Compte tenu de l’état d’urgence extrême, quelles mesures la Commission européenne compte-t-elle mettre en œuvre pour s’assurer que l’aide qui sera déployée par l’UE sera utilisée dans la transparence la plus totale afin de garantir un déploiement optimal qui participera à la reconstruction du pays ?