Rétention d’informations sur la situation en Nouvelle Caledonie par le Gouvernement Français

Communiqué de Presse de Louis Aliot, Vice Président du Front National, Député français au Parlement Européen

Je suis de près, le conflit qui oppose, depuis près de trois semaines, les rouleurs de Nouvelle-Calédonie au Gouvernement Germain et je m’inquiète d’une situation qui – si rien n’est fait – risque de devenir véritablement explosive.

Ce sont, aujourd’hui, deux stratégies minières inconciliables, qui s’affrontent en Nouvelle-Calédonie, et qui dépassent les traditionnels clivages entre loyalistes et indépendantistes.

Il est impératif qu’une solution soit trouvée dès ce week-end pour sortir de cette impasse. L’Etat socialiste et son représentant sur place, doivent prendre toutes leurs responsabilités pour éviter que la Nouvelle-Calédonie ne connaisse, à nouveau des événements tragiques.

Il faut, en Calédonie, un Etat fort qui aide les calédoniens à faire les bons choix dans le domaine de l’exploitation du nickel. C’est un enjeu essentiel pour la Calédonie et pour la France qui doit rester une puissance industrielle.

Nos équipes FN et RBM sur place, m’informent de la situation qui inquiète beaucoup les patriotes de toutes les formations politiques.