La cour des comptes européenne reçoit les députés de la commission contrôle budgétaire.

C’est à Luxembourg, capitale du pays éponyme, que siège l’organe de contrôle financier des institutions européennes.

À l’occasion de la présentation du rapport 2014 de la cour des comptes et de l’élaboration du programme de travail de l’année 2016, l’ensemble des députés de la commission contrôle budgétaire à été reçue au sein de l’institution luxembourgeoise.

Lors de cette réunion placée sous le signe d’un climat de restrictions budgétaires, la présidente de la commission CONT n’a pas manqué de réclamer un contrôle intense des fonds alloués aux états, pour gérer la crise migratoire d’une ampleur inédite.

Le Parlement européen, et plus particulièrement la commission du contrôle budgétaire au sein de laquelle Louis Aliot est coordinateur au nom du nouveau groupe politique « Europe des Nations et des Libertés », entretient un lien précieux avec la cour des comptes dans la mesure ou elle lui fournit toute la matière pour ses investigations.

Les précieux rapports annuels permettent d’exercer un contrôle efficace des dépenses engagées par la commission européenne, véritable gouvernement de la zone U.E, et de contrôler l’usage des fonds en faveur des états membres et autres partenaires institutionnels et étatiques.

Cette rencontre annuelle permet de tisser des liens privilégies au service d’un meilleur usage des deniers publics.

Enfin, elle permet de définir un cadre de travail efficace entre les deux organes, le premier émettant des avis et le second exerçant une véritable pression parlementaire sur la commission européenne, au delà des clivages politiques.