Sommet U.E – Turquie : Louis Aliot interroge la commission européenne sur les fonds alloués pour contenir l’afflux de migrants

Le 29 novembre s’est tenu à Bruxelles un sommet UE – Turquie lors duquel les dirigeants des 28 pays se sont prononcés en faveur d’une aide de 3 milliards d’euros en faveur de la Turquie afin de contenir l’afflux massif de réfugiés vers l’Union.
L’objectif de cette aide serait de maintenir les 2 millions de syriens déjà présents sur le territoire turc tout en les aidant à obtenir un permis de travail et à scolariser leurs enfants dans le système d’éducation turc. Madame Mogherini a souligné qu’il s’agit bien d’une aide destinée exclusivement aux réfugiés.

Compte tenu du montant très important de l’aide et de l’enjeu majeur de cette opération pour l’Union, comment l’UE compte-t-elle s’assurer que ces fonds seront bien alloués non pas au gouvernement turc mais à des organismes qui œuvrent en faveur de l’amélioration de la situation des réfugiés dans la perspective d’un retour non négociable dans leur pays d’origine ?

– Sur quels critères la Commission compte-t-elle sélectionner les organismes qui bénéficieront de cette aide ?

– Quels mécanismes de contrôle la CE compte-t-elle mettre en place pour s’assurer de la bonne utilisation de ces fonds ?