Propos anti FN de Ségolène Neuville : Communiqué de Louis Aliot

Alors que la France s’enfonce dans la marasme économique et social et que l’insécurité communautaire et religieuse s’installe dans la durée, entre crainte et soumission à la violence islamiste aveugle, l’une des plus discrète secrétaire d’Etat du gouvernement Valls, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion auprès de la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, a déclaré sans rire : « je vais passer mon année à combattre le Front national » et informé la presse qu’elle va organiser avec les habitants des rencontres pour cela.

Nous pensions naïvement que la « ministricule » catalane avait du travail, des missions, des obligations en rapport avec son portefeuille pourtant sensible. S’occuper de la politique des handicapés et de la lutte contre l’exclusion demande une attention particulière, une mobilisation importante, une efficacité dans les décisions prises. L’accessibilité des lieux publics aux personnes en situation de handicap par exemple n’est pas pour demain surtout lorsqu’on sait que la loi permet des aménagements dans le temps très éloignés des préoccupations de ces personnes en difficulté.

Nous pensions aussi que Perpignan pourrait bénéficier de la grande influence de cette cumularde politique à la fois ministre et conseillère générale socialiste tant la situation dans le quartier sensible de Saint-Jacques classé parmi les 60 ghettos français mériterait un traitement ministériel massif et immédiat. Enfin nous pensions que les droits de la femme dans certains de nos quartiers auraient mérité les lumières de cette élue du peuple et une défense acharnée de cette militante féministe.

Et bien non, cette nouvelle année n’a pas apporté la sagesse attendue. L’obsession FN demeure. Le sectarisme aussi. Reste que nos concitoyens ne sont pas dupes de ces méthodes et de cette politique de gauche qui fabrique de la misère, du chômage, des impôts supplémentaires, du communautarisme et de l’insécurité.

Le Front National va continuer à informer les roussillonnais des politiques néfastes menées par cette gauche bobo, arrogante et extrémiste. A partir du mois d’avril, nous irons à la rencontre de tous les villages du département avec nos élus régionaux et nos responsables pour préparer les échéances à venir afin de libérer notre département de cet esprit sectaire et clientéliste qui empêche tout développement de nos territoires.

* Rappelons certains chiffres essentiels à la compréhension des équilibres politiques dans notre département :

  • Aux européennes de juin 2014 : PS-18549 voix et 12,32% / FN-53041 voix et 35,23%
  • Aux départementales de mars 2015 (1er Tour) : PS-24878 voix et 13,67%) / FN-57153 voix et 31,42%
  • Aux régionales de décembre 2015 (1er Tour) : PS-31887 voix et 19,08% / FN 69688 voix et 41,70%