Nouvel instrument d’aide aux migrants : 700 millions d’euros supplémentaires

700 millions d’euros. C’est le montant effarant que la Commission européenne a proposé de débloquer mardi dernier pour les migrants à l’intérieur de l’Union. Censé apporté une réaction rapide aux situations de crises intra européennes, cet énième instrument de financement sera destiné à fournir des « biens de première nécessité ».

Nous ne sommes évidemment pas opposés à ce que chacun puisse avoir accès aux produits et soins de base. En revanche, la Commission adopte une fois de plus une réponse inepte, en s’attaquant aux symptômes plutôt qu’aux sources du problème.

L’immense majorité des réfugiés sont motivés par des raisons économiques, comme l’a reconnu la Commission elle-même. L’Union européenne octroie donc des aides à des clandestins, sans préciser d’ailleurs d’où proviendra cet argent.

Par cette politique de financement illimitée, Bruxelles créée et alimente un appel d’air pour les migrants. De plus, la « jungle de Calais », exemple parmi tant d’autres, montre que cette politique ne fait que déplacer cette crise humanitaire, sans la régler.

Le Front National condamne vigoureusement cette proposition aux effets dévastateurs, qui illustre les folles exigences de Madame Merkel.