Crise humanitaire en Afrique – Question écrite de Louis Aliot du 15/03/2017

questions écrites louis aliotDepuis le début de l’année 2017, l’Afrique de l’Est connait une situation de famine sans précédent principalement au Nigéria, en Somalie et au Soudan du Sud. Cette crise, principalement due aux conflits armés et largement aggravée par la sécheresse, touche près de 20 millions de personnes.

Dans ce contexte, ayant un rôle prédominant à jouer par sa politique de développement, l’UE a décidé d’accorder 165 millions d’euros aux pays concernés. La résurgence de la famine en Afrique démontre en outre les limites de la politique de développement puisque l’UE n’a pas su la prévenir.

Cependant, il apparait essentiel de remédier également aux causes du phénomène. En effet, il existe un lien entre famine et conflits armés : les conflits prennent naissance là où il y a pénurie et les groupes terroristes s’implantent plus facilement parmi les populations vulnérables.

La Commission compte-elle procéder à une refonte de sa politique de développement afin de remédier aux causes structurelles de la famine plutôt que d’apporter uniquement une aide humanitaire d’urgence ?

Dans ce but, la Commission compte-elle instaurer enfin un contrôle efficient des fonds alloués à ces pays en s’assurant que la population bénéficie effectivement de ces aides ?